SOMMAIRE
ARCHIVES PAR NUMEROS
CHERCHER DANS LE SITE

 


#07 - été 2001 : ZINES ET REVUES
le 4/12/2004 21:40:53



Libertad #1, mars 2001, 8 pages A4, 5frs.
Libertad, c'est le zine du RASH Tolosa, un zine résolument politik (communiste et libertaire) et absolument intransigeant. Ce zine là, ça faisait un petit moment qu'on l'attendait. Et oui, confessons-le, certains rédacteurs de Barricata éprouvent un attachement particulier pour Toulouse. Souvenirs d'années d'agitation militante dans le sud-ouest, peut-être.
Qu'on ne s'y trompe pas, ici pas de feinte dissidence, pas de Zebda, pas de cinéma Utopia, pas de ralliement à la bourgeoisie social-démocrate, rien que de la révolte pure et dure, qui vient de loin et qui ne s'estompera probablement jamais. Quand la recherche d'une voie plus juste se transforme en éthique de vie…
Au sommaire de ce premier numéro : plein de féminisme (présentation de Prochoix Toulouse, interview du Collectif Artistique Féministe), des brèves, un peu de zik, des chroniques de zines, beaucoup d'actualité locale et surtout un édito ravageur qui vaut à lui seul le détour. De la politique à coups de marteaux…
Le contenu est encore un peu léger, mais le zine est appelé à grossir puisqu'il vient de recevoir le renfort d'un nouveau kamarade et d'un dessinateur bien connu de nos lecteurs : Nono le hools. Pour le contact, il faudra attendre encore un peu. Le zine est néanmoins disponible à notre adresse.

BRA #2, mars 2001, 36 pages A5, 5 frs.
Ils l'avaient promis, ils l'ont fait. Burdigala Red Army, l'organe de combat du RASH Bordeaux est sorti courant mars. Encouragés par la forte diffusion du premier zine, nos quinquins reviennent avec un numéro de 36 pages ! (Va falloir faire gaffe, messieurs & dames, un zine, ça grossit plus vite qu'on ne croit).
Incontestablement, ce zine s'est amélioré, l'assise politique s'est étoffée. BRA remplit désormais un rôle de formation avec des articles sur les premières années de la Révolution cubaine (période romantique), sur les FTP de 1941-1945, sur la prison…
Les bouquins chroniqués sont de bons livres et question zik, ça cause aussi de hip-hop, idée intelligente.
On appréciera la prose de Denis dans la rubrique : " le Oi ! 33 crew en déplacement ", ainsi que l'interview de la Jeune Garde Redskin bordelaise.
Enfin, on ne se privera pas de la lecture de l'article " Pavé langue de pute " qui raconte le concert de P38, Klasse Kriminale et Overdose TV à St Romain le Noble, au mois de décembre dernier. Cet article remet les choses au clair sur une soirée qui a beaucoup fait jaser. Le RASH Paris vous renvoie à sa lecture pour en savoir plus. Pour contacter BRA : bracrew33@multimania.com
Comme tous les autres zines reds, il est également disponible à notre contact.
Allez, lâchez surtout pas l'affaire, et à l'occas, rendez-nous Poupette !

OZARM #3, février 2001, 20 pages A5, 5frs.
Le zine de contre-culture rouge et noire du 77 grossit et passe de 8 à 20 pages. Au sommaire, un portrait de James Connolly, (une figure de proue du mouvement révolutionnaire irlandais), des brèves politiques, de la zik, une interview des Ultras Marines (l'autre Kop clean de Bordeaux, avec les Devils), des chroniques de quinbous et même une évocation du groupe ska-punk-hc qui va chambouler le monde du bruit alternatif, j'ai nommé les éthyliques Los De Abajo.
Bref, Ozarm est un petit zine sympa qui ne se prend pas trop la tête. Seulement, comme bien d'autres zines, il pèche par manque de moyens financiers. Alors, si vous avez quelques timbres ou un bifton, envoyez-les à notre adresse avec la mention " pour Ozarm ". Zine dispo sur nos tables ou à Publico. Contact : Ozarm-zine@caramail.com

Politburoi # 1, 28 pages A5, mars 2001, 5 francs.
Encore un nouveau Red skinzine, mais celui là vient de Nantes. Format A5 comme presque tous ses cousins, bonne épaisseur pour une première sortie, sommaire assez classe… Sérieux les gars, on est impressionné ! L'édito est combatif à souhait, la base idéologique est nickel : antifa, anticapitaliste et antistalinienne. Beaucoup de brèves et peu de zik dans ce numéro, sinon quelques chroniques de skeuds et récits de concerts. L'iconographie assure (particulièrement l'autocollant d'Anaram : " l'un fait du racket, l'autre fait la manche, ils n'ont pas les mêmes valeurs ") et le poster central annonce le degré de radicalité de nos lascars… En plus, il y a un contact : redskin@net-up.com
On conseille à tous ceux qui crachent sur la Naoned Red Brigade de jeter un coup d'œil sur sa publication. Elle les fera peut-être changer d'avis…
Ce zine est bien sûr dispo à notre adresse. On attend maintenant celui des Rennais…

En passant…
Une petite remarque adressée à nos détracteurs apos, soc-dem, communistes de pacotille, libertaires de salon, antifascistes en carton : On nous traite souvent de brutes décérébrées dans certains rangs " éclairés ", comme si l'habit faisait le larron… Alors grandes bouches de tous les bords, fermez-là une bonne fois et renseignez-vous. Lisez les redskinzines, vous serez peut-être moins condescendants ensuite!

Revolution Times #12, 72 p A5, 25 francs pc.
Kim a mis encore plus de temps que nous pour sortir son nouveau numéro, il a carrément pris un an ! Pour ceux qui n'auraient toujours pas lu son excellente interview dans Barricata #4, rappelons qu'il est l'artisan du plus gros et du plus ancien zine redskin allemand, de tendance communiste conseilliste. Au sommaire de ce gros numéro #12 : Kortatu, Opcio, Comrade, Inciters, Suburban Rebels, fête du Rash Paris, interview du zine Soziale Befreiung, chroniques de zines et règlements de comptes en règle, politique, antifa. Bref, que du bon. Et bien sûr, c'est écrit en allemand ! Contact : Revolution Times, Postlagernd, 23501 Lübeck, Allemagne. Pas besoin de vous dire que cela va nous faire vraiment plaisir de le revoir lors de la tournée Brigada en Allemagne.

Barricada, 20p A4, mensuel.
L'Argentin, ex-Barricata Boy, ex-Rash Paris et ex-Rash Buenos Aires s'est lancé dans la résistance chez les ricains, à Boston, et il nous balance régulièrement un nouveau numéro de son zine Barricada, "publication révolutionnaire du collectif Barricada". Au sommaire du dernier, celui de mai, on trouve un grand récit de la visite du Black Bloc au sommet de Québec, un texte sur la violence révolutionnaire, sur les féministes américaines, sur la police et sur les luttes des prisonniers politiques. Le tout est écrit en anglais, et c'est réellement intéressant. Un peu plus de culturel et ça sera du tout bon. La maquette est sobre mais clean, la couverture est en couleur, là, on applaudit. Nos amis doivent avoir un plan imprimerie…
"La barricade ferme la rue mais ouvre le chemin." Saludos pinche guey del Mexica y el Campesino. (c/o : Barricada - PO Box 73 - Boston MA - 02133 - USA)

Conciencia de clase #1, 32p A5.
Les reds mexicains s'activent avec ce premier numéro de la publication de la section RASH Mexico, dédiée aux femmes en lutte. Au sommaire, une brève chronologie du mouvement étudiant mexicain de 68, un article sur l'homosexualité et le mouvement skin, la "transition démocratique" au Mexique et plein d'autres brèves. Bon, le zine manque d'illustrations et on dirait qu'il a été plié par la section Rash Dijon (on déconne David! NdCCCP), mais n'oubliez pas, camarades, que les moyens sont limités sous les tristes tropiques.
(c/o : RASHdf@antisocial.com)

Conciencia de Clase, #2, 32p A4.
Le RASH du District Fédéral, Mexique, nous pond un deuxième numéro du zine Conscience de Classe. Le format change et ce numéro est plus illustré que le précédent, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Les mexicains vous proposent au sommaire : un communiqué du Groupe communiste internationaliste de Belgique, des nouvelles de l'EZLN, une petite BD sympa sur l'histoire du mouvement skin, un article sur la Palestine, une interview de Skalariak (c'est original...) et d'autres brèves à consommer comme un bonne tequila : sans modération et jusqu'à plus soif. Oi!

Rojinegro, #2, Janvier 2001, 36p, A5.
Le RASH Guadalajara, Mexique, nous offre le deuxième tir de "Rouge et Noir". La forme et le fond s'améliorent nettement. Au sommaire : musique skinhead, les droits des travailleurs au Mexique, rapport des activités de leur section, le syndicalisme indépendant, chroniques de disques, de concerts et autres brèves. Viva el RASH! (c/o : agu_skin@yahoo.com)

Fossa Garrafoni, 16p, A5.
Fossa Garrafoni est le fanzine du kop antifasciste du même nom du Real Valladolid (D1 de l'Etat Espagnol) où sévit la section Guardia Roja (Garde Rouge, Ndlr) composée de nombreux redskins de Castille. Au niveau de la forme c'est moyen, peu d'illustrations et qualité d'impression médiocre. Pour ce qui est du contenu, ça parle ballon et plus particulièrement des matches du Real Valladolid, donc pas forcément très intéressant (quoique l'article sur l'histoire du kop du FC Barcelone Boixos Nois qui est passé de la gauche antifasciste au national-socialisme n'est pas mal). Mais saluons tout de même le travail antifasciste mené par nos camarades castillans dans les stades. (c/o : Fossa Garrafoni, BOX 115, C/Santuario 23, 47002 Valladolid, Etat Espagnol)

Semilla Comunera, #8 et 9, 20p A5
Il s'agit là de l'organe d'expression des Jeunesses Castillanes Révolutionnaires (JCR) de Valladolid. Les JCR luttent pour une Castille unifiée, socialiste et indépendante. Vous trouverez dans cette publication de nombreux articles sur les luttes indépendantistes et sociales en Castille mais aussi dans le monde entier (Kurdistan, Palestine...) et de nombreuses brèves. Au final, c'est pas trop mal fait, c'est propre et en tout cas, ça informe. (c/o : APDO 4107, CP 47080 Valladolid, Castilla, Etat Espagnol)

Le Combat Syndicaliste, mensuel, 24 pages A4, 10frs.
Le "CS", c'est le journal de la CNT-Vignoles, notre confédération anarcho-syndicaliste / syndicaliste révolutionnaire. Depuis deux ans, ce mensuel rouge et noir s'est constamment amélioré. Outre le récit des luttes syndicales en cours, il s'attarde sur l'actualité internationale, sur l'histoire sociale et sur les saines lectures. Tout ça pour 100 balles par an… Alors, n'hésitez plus, abonnez vous ! (Chèques à l'ordre du Combat Syndicaliste, BP 38, 94601 Choisy- le-Roi Cedex.) Oui, c'est du prosélytisme !

Que fait la Police ?
Tous les mois, Maurice Rajsfus et ses potes publient un petit bulletin de 4 pages sur les exactions policières. Viols, bavures, actes racistes, tout y passe. La police nous surveille, surveillons la police !
Abonnement d'un an contre un chèque de 60 francs minimum, à l'ordre de l'Observatoire des libertés publiques, 7/9 passage Dagorno, 75020 Paris.

Bulletin ABC, mensuel, 8 pages A4.
Toujours mensuel, toujours bien fait, toujours pas cher du tout (3 timbres/numéro), le bulletin de l'Anarchist Black Cross-Dijon nous renseigne sur les prisonniers politiques. A lire absolument !
ABC, BP 536, 21014 Dijon Cedex. Site Web : www.chez.com/maloka/

Brochure antifa, 14 pages A5, 5 francs.
L'Union départementale CNT-69 vient de sortir une bonne petite brochure antifa. A la fois factuelle et analytique, elle dresse un bref panorama de l'extrême droite européenne et oppose au nationalisme et au capitalisme, la liberté, l'égalité et la solidarité. A commander à notre adresse, ou mieux, auprès de la CNT du Rhône, 44 rue Burdeau, 69001 Lyon.

No Pasaran, mensuel, 24 pages A4.
Plus de 85 numéros sortis pour le journal du réseau Scalp-No Pasaran. Hier, en rangeant ma cave, j'ai retrouvé mes vieux numéros (28, 29…) et y'a rien à dire, en quelques années, la maquette s'est sacrément améliorée ! Bref, on fait un petit coup de pub à ce canard qui compte chaque mois quelques pages intéressantes et qui ne vaut que 10 balles. L'abonnement annuel, c'est 100 francs à l'ordre d'Emancipation. Adresse : No Pasaran, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris. Jeune en quête de lecture militante, jette un coup d'œil à cette publication. Militant du Scalp non syndiqué ou mal syndiqué, arrête tes conneries et rejoins Le syndicat libertaire !

Tribunes Urbaines, #3, janvier 2001, 16 pages A4.
Avec Sierra Maestra, c'est l'un des rares fanzines ultras consacré essentiellement à la question de l'antifascisme dans les stades. C'est rare en France, cela mérite donc d'être souligné. Au sommaire, historique du Genoa 1893, rubrique Echos des stades, interview des Celtics against fascism (CAF), chroniques de zines et livres. Dispo contre 3 timbres: Y.G, 17a, rue Léo Lagrange, 59610 Fourmies. E-mail : tribunes_urbaines@voila.fr

Revolution Orange, 20 pages A5.
Revolution Orange, c'est le zine des South Winners 87, un des deux groupes ultras clairs de Marseille (avec les MTP). Il est diffusé gratuitement à hauteur de 300 exemplaires les soirs de matchs. Vie du groupe, récits de déplacements, revue de presse, news diverses, sa lecture est agréable. Maintenant les gars, ce serait pas mal de soutenir un peu les FTP…

Unité sociale, #3, 20 pages A4, printemps 2001.
On a reçu cette revue " culturelle et d'action sociale ". Comme on est chroniqué gentiment, on rend la politesse… Mais mieux vaut être franc, la ligne politique de cette publication est plutôt loin de la notre. C'est marxiste léniniste et pas vraiment trotz, si vous suivez mon regard…
Au sommaire : communiqués du Grapo et d'AD, article sur la Palestine, sur Attac, sur les Farc, texte de Che Guevara, articles antifas assez bien foutus sur le business du Rif et les skinheads anglais. Bref, pas vraiment notre tasse de thé idéologique, mais le mieux, c'est de vous forger votre propre avis, alors, envoyez donc 25 francs à l'ADM, CJ Com 226, 63 grande rue Ch de Gaulle, 92600 Asnières.

L'Echo des cités, A3 recto-verso.
L'Echo des cités, c'est la feuille des gars du MIB (Mouvement de l'immigration et des Banlieues). C'est bien fait, c'est offensif, et ça défonce le discours sécuritaire tenu sur les banlieues par tous les crétins de la classe politique " réaliste ". Envoyez un timbre ou deux pour la recevoir, vous ne serez pas déçus ! Pour en savoir plus : MIB, 26 bis rue Kleber, 93100 Montreuil. Leur site Internet est bien fait : http://mibmib.free.fr


Les chroniques de Fred Skactiviste:

Booyaka # 2 (2p. A4, un timbre)
Nouvelle livraison de la ch'tite newletter des W5 !, un jeune combo Ska-Punk bien engagé de la région de Grenoble. Les camarades des hauts-plateaux (arf ! des Kényans !) propose un petit sommaire chroniques zines, brèves et contacts bien utile pour la promo et l'info ! (c/o UCMPT, Les Jeandiats, 38250 Villard de Lans) Et je ne peux que vous inciter à aller visiter leur site : www.lesw5.com! C'est beau les nouvelles technologies au service de la subversion organisée !

La Faille, # 23, 20p A4, 15f pc
Continuons le tourisme dans les montagnes et autres contreforts inaccessibles de l'est ! Anarchie in Grenoble, répression en Belgique, Davos, armée, l'école Bonaventure, une interview du groupe anar Québécois Emile Henry et une bonne pesée de chroniques et brèves, de la musique, comme d'hab' tout pour plaire ce trimestriel au drapeau noir ! Et pendant qu'on y est j'aimerais préciser que je n'ai fait que diffuser cette chronique antifa parisienne via internet, n'en étant ni le rédacteur ni même un des protagonistes présent, et ce pour cause de week-end d'anniversaire, donc fermeture des établissements Skactiviste à cette date ! Rendons à César… ! (BP 2301, 38033 Grenoble cedex 02)

Les Caves se rebiffent, # 5.
Avis au lectorat de Barricata, j'ai besoin de votre complicité ! Je compte sur vous pour que le Pâtre ne tombe jamais sur ce zine ! Evitez lui une crise de fureur du type " skarfesse destructor ", car là, y'a vraiment matière à s'agacer. Tout est fait pour flatter tout le monde, du RAC au RASH… Y'aura bien des mal informés, groupes musicaux ou individus naïfs, pour tomber dans le panneau… Autre indication, la provenance : Limoges… Une ville connue depuis quelques années pour abriter un nid de boneheads dans une ambiance facholand que ne renierait pas certaines villes méridionales… Le seul article m'ayant arraché un sourire est une chronique de l'album de la Brigada Flores Magon : précautions de style risibles et vannes se voulant également complices…Approche littéraire, cinoche et BD revendiquée, interviews Didier Daeninckx (l'a rien subodoré le grand inquisiteur ?), Frank Giroud (les amateurs de " Louis la guigne " vont faire la gueule…) et Jean-François Gareyte, les Ordures Ioniques pour la partie interview Anarchopunk Internationale, un paquet de news dignes d'intérêt, jusque la tout va bien, c'est après que la poubelle déborde… Interviews Templars et Lutèce Borgia (les lourdauds au crâne blasé picolent des bières en bord de seine….), brèves et chroniques Snix, Skrewdriver, Guillotine, Brutal Combat, Warboots (" déjà rien que le nom on sait qu'on a pas affaire à des pédés… " sûrement ça l'humour bonehead….). Rien d'anormal en fait quand vous saurez que plusieurs apos bien connus pour tolérer fort bien les fafs contribuent à la rédaction, ce qui ne fait que confirmer ce côté " rouge-brun " en pseudo-lutte contre le système… Euh dans ce bulletin RPF tendance Oi !, qui fait Pasqua ?

Entre revendication et subversion : le mouvement des chômeurs en France est une intéressante petite brochure vendue 2 francs et éditée par l'OCL/Courant Alternatif durant l'été 2000. Un texte bien construit, souvent réjouissant et visiblement au moins partiellement écrit de l'intérieur du mouvement (BP 1213, 51058 Reims cedex).

La Trame de l'Underground # 4, nouvelle édition et 38 pages A4 de contacts recensant les activistes de la scène musicale, artistique et militante d'ici-bas ! Une mine d'info promo pour cette remarquable initiative à soutenir ! (15 F pc à Le Rebouteux, 8 rue St-Erhard, 67100 Strasbourg)

Débattre # 11
Une impression qui gagne en qualité pour cette nouvelle livraison du trimestriel de débat et de réflexion des camarades d'Alternative Libertaire (Paris !). 2 dossiers bien documentés et d'une lecture aisée sur la pénalisation de la pauvreté et le projet de société du MEDEF, 25 francs bien utilisés ! (BP 177, 75967 Paris cedex 20).

Le Oinj' du nord-est, # 13
Cette fois ci, le pavé des Cannabinophiles déclarés du 57 fait 46 pages A4 ! Répression, volumineuse revue de presse régionale, contacts, brèves, dossiers costauds autour de la question et depuis peu une rubrique " musiques de chanvre " ! Faut-il préciser que nous aurons sûrement nombre de groupes en commun ! (BP 61, 57185 Clouange, au moins 25 balles pc vu le poids !)


Fragile prospérité, fragile paix sociale, notes sur les Etats-Unis est une brochure écrite par Curtis Price et publiée par Echanges et Mouvement, un groupe théorique se rappelant périodiquement à notre attention par leur nouvelle édition de Dans Le Monde Une Classe En Lutte, fort connu et réjouissant quatre pages gratos recensant les conflits sociaux à l'échelle planétaire. A l'heure du bouclage pas eu le temps de lire mais on y parle désindustrialisation, résistances, refus du travail, émeutes, etc. Donc un a priori positif, on en reparle sous peu ! (12 frs Pnc, Echanges, BP 241, 75866 Paris cedex 18)

Les Editions Reflex proposent la version vidéo de Diego, un film documentaire de Frédéric Goldbronn, le Diego Camacho en question n'étant autre que Abel Paz, biographe de Durruti et vétéran CNTiste de l'Espagne révolutionnaire de 1936. 40 minutes d'une interview autour de clichés noir et blanc éveillant instantanément de vifs souvenirs, un témoignage émouvant, pour la postérité, le communisme ET la liberté !(90 F Pnc à Reflex, 21ter rue Voltaire, 75011 Paris)

Autre saisissante petite VHS, De toda la vida, un film signé Lisa Berger et Carol Mazer, et la aussi des témoignages dynamiques contre l'oubli. Plusieurs militantes très âgées des Mujeres Libres, la célèbre organisation Libertaire féminine, y racontent leur vie, leurs souvenirs et leurs espoirs restés intacts (90 F Pnc à Publico, 145 rue Amelot, 75011 Paris).

Et pour finir en beauté cette section vidéo, dénonçons une arnaque manifeste ! Surtout n'achetez pas Du rififi à Seattle, un pauvre film signé Jo Béranger et Doris Buttignol ! 130 balles pour un quidam, 230 pour une orga, et de tels délirants tarifs pour 22' inintéressantes alternant images de rue plan-plan et déclarations de l'élite soç-dem à la Attac et compagnie… Fallait bien que je débusque un ramassis d'enflés à cartonner, c'est pour la bonne cause radicale ! ! !

Format imprimable Envoyer cet article à un(e) ami(e)
ARTDESIGN BY NLH$(tm)
 no copyright - reproduction vivement conseillée, en citant la source.